Publié dans Humeur

8/30 Entreprendre en France, l’espoir…

Suite de mon histoire d’hier. Si vous ne l’avez pas lu je vous invite à y aller sinon vous n’allez pas tout comprendre!

Donc après que la juriste m’ai indiqué que clairement je ne pouvais rien à faire, j’ai bien compris que l’affaire était perdue.

V. ne pouvait plus me garder. J’ai quand même travaillé 15 jours avec elle et je suis partie dans l’espoir que je reviendrais car mon poste avait été créé, elle avait dépensé de l’argent pour que je m’installe là et surtout on attendait encore des retours de tous les contacts qu’on avait mis sur l’affaire…
Et puis les semaines ont passées V. m’a fait comprendre que si je trouvais ailleurs, elle ne m’en voudrait pas.

Sauf qu’il n’y avait pas vraiment d’ailleurs. A part déménager à Paris, il n’y avait aucun institut qui cherchait quelqu’un pour faire les ongles.

Pourtant ce job, je rêvais de le faire, il ne me restait donc plus qu’une seule solution (pas celle de déménager à Paris) : créer ma propre entreprise.

Décembre 2011: je décide donc de créer mon entreprise. Trouver un nom, vérifier qu’il n’existe pas déjà, faire un logo, faire les photos pour les flyers, contacter les filles à domicile qui font ça pour connaître le prix du marché, faire une formation d’auto entrepreneur, faire ses flyers, calculer les prix à mettre en place, faire son site, distribuer les flyers, s’entraîner sur les copines…

Mars 2012 : mon entreprise est créée et c’est parti pour la grande aventure!
Au début j’ai fait du domicile ça marchait un peu, le bouche à oreille aussi mais ce n’était pas la folie en tout cas pas de quoi se payer (loin de la!)

Au bout de 6 mois j’ai demandé à une copine esthéticienne qui avait son propre institut de venir 1 fois par semaine dans son institut pour proposer mes prestations à ses clientes.

Et puis petit à petit la demande étant de plus en plus importante à son institut et j’ai donc décidé d’arrêter le domicile et d’être 6/7 jours à son institut.

Il ne faut pas croire que ça prend du jour au lendemain. Je venais à son institut tous les jours, parfois je faisais juste acte de présence, je n’avais même pas de rdv mais qui c’est? Un rdv de dernière minute peut toujours arriver!
Je me suis acharnée et à force ça s’est développé. J’ai fait ça pendant 5 ans, avec un agenda rempli, à devoir refuser du monde, à augmenter mes prix pour avoir moins de demande… La persuasion ça fonctionne. Mais à coté de ça il y avait tous les « à cotés » administratifs d’un entrepreneur dont je vous parlerais demain!

Suite et fin demain 🙂

Voici le nail art du calendrier de l’avent de l’année dernière :

Pour ceux et celles qui veulent suivre mon challenge #1jour1lecture sachez que vous pouvez vous abonner en cliquant sur le bouton tout en bas de cette page « S’abonner par e-mail au blog » afin de me soutenir et surtout de suivre mon défi!

Et si certains blogueurs.ses veulent rejoindre mon défi ça sera avec grand plaisir (on peut même envisager une sorte de collaboration….)

P.-S. : N’oubliez pas de vous abonner au compte instagram @caamleone pour ne pas rater le calendrier de l’avent nail art de cette année!

 

Un commentaire sur « 8/30 Entreprendre en France, l’espoir… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s